Mounir Belkhir

COMPOSITEUR AUX MULTIPLES FACETTES

On l’appelle « the poetic producer », « the soulful producer », le « magicien », il est l’homme de tous les possibles, du Hip Hop à la chanson française, en passant par le jazz, la soul, le ragga, la musique africaine, la musique de film, ou bien le slam…bref, il sait tout faire.

Cet artiste autodidacte et multi instrumentiste, qu’aucun challenge n’effraie, est probablement aujourd’hui l’un des compositeurs les plus talentueux et les plus respectés du paysage musical.

GENESE

Mounir Belkhir voit le jour le 24 décembre 1972 à Marseille dans le seizième arrondissement.

C’est aux micocouliers, une cité des quartiers nord, qu’il sera élevé avec ses sept frères et sœurs. Il est issu d’une famille modeste, son père est ouvrier et sa mère s’occupe des enfants à la maison.

Il développe très tôt une sensibilité à la musique, ses frères diront de lui qu’il battait la mesure dès l’âge de 3, 4 ans.

Toute son enfance est bercée par un univers musical hétéroclite. A la maison, on écoute de tout, de la musique traditionnelle orientale, à la soul, au funk à la pop ou au reggae.

Vers 11 ans, il se met à manipuler les magnétos cassette, et trois ans plus tard il devient DJ.

LA REVELATION

Le véritable choc c’est lorsque pour la première fois il entend à la radio les remixes de deux DJ espagnols.Il convainc alors sa famille de lui offrir son premier sampler. Depuis il ne se détache plus de son clavier. Désireux de passer à autre chose, il décide d’emménager une vieille cave de son immeuble en un véritable petit studio d’enregistrement. Dans « ce trou à rats » comme certains l’appèleront, Mounir passe tout son temps à y faire de la musique.

LE RAP

Début 90, c’est avec l’émergence de Hip Hop en France que Mounir crée son premier groupe de Rap « UPTOWN », un des plus connus aux côtés de I’AM. C’est au sein de cette formation qu’il forge et parfait ses premières armes musicales. Il produit un mini album aux productions raffinées et originales qui l’emmènent à collaborer avec de nombreux autres artistes nationaux. Il sillonne la France, l’Europe et s’envole en 1996 vers Chicago enregistrer deux titres aux « Streeterville studios ».

LE CONTRAT

Son désir d’aller au bout de sa passion et d’en faire son métier, amène Mounir à arrêter ses études universitaires en économie pour se consacrer pleinement à la musique. Son manager l’encourage à présenter ses maquettes auprès des maisons de disque. A 24 ans son premier rendez-vous chez VIRGIN MUSIC est concluant, il signe son premier contrat.

TOUT S’ENCHAÎNE

A partir de 1997 tout s’enchaîne pour Mounir. Il multiplie les projets et ce, dans des registres très différents.

1997

Il collabore avec le groupe Rap le plus populaire du Sénégal, « Positive Black Soul ». Il compose six titres de l’album « New York – Paris – Dakar » et enregistre à New York aux studios « Green Street », temple du Hip Hop new-yorkais et mondial. Il est au côté de Scott Harding qui a participé aux albums du Wu Tang Clan et Gravediggaz.

1998

Il participe à la réalisation du premier album des Nubians « Princesses nubiennes ». Il compose cinq titres dont MAKEDA qui lui a valu une récompense aux « Soul Train Award  ».

Un album sacré disque d’or aux Etats-Unis.

1999

« On tourne en rond », c’est le titre de l’album de China, la fille de la chanteuse de jazz Dee Dee Bridgewater, sur lequel Mounir posera sa griffe. Il compose six titres dont le fameux « être là-bas » repris par Diam’s.

Il produit la même période dix titres pour Prodige Namor sur l’album « L’heure de vérité ».

2000

Il compose deux titres pour Assassin sur l’album « Touche d’espoir », un des groupes les plus importants de la scène Hip Hop en France.

Il sera aux côtés de K-mel d’Alliance Ethnik et Jimi Sissoko pour la réalisation du titre de Francis Cabrel « petite marie » dans le cadre de la compilation « Hip Hopée ».

Dans un autre style, il compose quatre thèmes pour les dessins animés « Les lascars », diffusés sur MCM et Canal Plus.

2001

Il est sollicité pour la composition de thèmes et de chansons pour la série « Sous le soleil » sur TF1 et la série « Dock 13 » sur M6.

Il part pour Bruxelles enregistrer une reprise de Curtis Mayfield « move on up » pour  Natalie Lorio ,une artiste Warner, au studio « I.C.P », l’un des plus importants studios d’enregistrement d’Europe.

2002

Réalisation du deuxième opus « One step forward », du groupe Les Nubians. Il compose dix titres dont « J’veux de la musique » nominé aux « Grammy Awards » en compétition avec « Les black eye pies ».

Des extraits de ses compositions seront utilisés dans de nombreuses séries américaines. Parmi elles, la célèbre série « Urgence ».

2003

Il entame une tournée de deux mois aux Etats-Unis aux côtés des Nubians. Il se produira  à Philadelphie, Chicago, New York, Nouvelle-Orléans, Las vegas, Los Angeles, San Francisco…

2004

Il devient responsable artistique du Label Music Art Productions, il s’occupe de développer quatre artistes dans des registres différents dont Mélissa (révélation RNB 2007) avec laquelle il travaille pendant plus d’un an.

Il compose un titre pour la compilation « OM ALL STARS » avec le morceau « 60 000 » et un titre sur la bande originale du film de Luc Besson « BANLIEUE 13 » avec « écoute l’écho ».

2005

Il s’attaque au SLAM avec « ECHOES CHAPTER ONE, NUBIAN VOYAGER ». Il compose la majeure partie de l’album. A partir des voix qu’il reçoit, il construit tout un univers musical autour des poètes.

2005-2006

Directeur artistique chez MORGAN PROD un label marseillais indépendant. Compose des thèmes musicaux pour la série « sous le soleil » TF1.

2007

Il compose la mélodie de « avec tout mon amour », un tube de Mélissa artiste RNB sur lequel apparaît Akhenaton leader du groupe IAM. Ce même titre devient le premier single officiel de la BO du film TAXI 4 produit par Luc Besson.

Il arrange et écrit « ELLE » pour la même artiste, une reprise de Stevie Wonder.

Il écrit la musique d’un spectacle pour enfants « La Balade d’Alijo » pour l’opéra de Bordeaux.

Il arrange, réalise et mixe une reprise de U2 «  with or without you » pour une compilation «  U2 FOR AFRICA » dont la sortie est prévue courant été 2007 aux Etats-Unis.

2008-2010

Mounir s’enferme dans son studio pour travailler comme producer et parfois compositeur sur de nombreux projets. Comme régulièrement avec Oryane Wilson. Il compose et produit « Don’t Stop » qui sera signé chez Polydor, mais pas développé suite au changement d’équipe et de direction. Il écrit et compose « I Love You » qui a le potentiel d’un tube. Un clip est tournée, le titre Yacast. Tout en poursuivant l’architecture de l’album de Oryane, d’autres projets voient le jour.

2011

« 2nite is your night » composé pour Oryane rentre en play list sur FUN Radio et 7 fois compilé sur le 2e semestre.

Discographie :

1998 : – Princesses Nubiennes – Les Nubians, Virgin

1998 : – Makeda – Les Nubians, Virgin

1999 : – L’Heure de Vér – Prodige Namor, Crépuscule

2000 : – Touche d’espoir – Assassins, Delabel

2003 : – One Step Forward – Les Nubians, Virgin

2007 : – Avec tout mon amour – Melissa, Up Music/Warner

2009 : – Don’ Stop – Oryane Wilson, Polydor/Universal

2010 : – I Love You – Oryane Wilson, Booster

2011 : – 2Nite is your night – Oryane, Booster/Happy Music

Lien utile :

Myspace

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :