L’Édition Musicale

capture-decran-2017-01-24-a-10-50-50Conseiller et orienter les auteurs et compositeurs au plan artistique comme en terme de développement de carrière.
Une nouvelle œuvre terminée, négocier les quotes-parts auteur-compositeur-éditeur, sceller l’entente par un contrat de cession et déclarer le tout aux sociétés de gestion collective de droits d’auteur.

Participer financièrement et artistiquement à la fabrication de démos des œuvres musicales qu’il édite.

Fournir des avances financières et (ou) défrayer certains coûts dès l’étape de la création de l’œuvre musicale.
Solliciter une première clientèle pour les textes et (ou) musiques – tels les interprètes appropriés pour ce type d’œuvre ; les producteurs de disques, de cinéma / télévision, de théâtre, de contenus multimédias ; les directeurs artistiques (A&R) – et leur proposer les droits d’utilisation.

Émettre directement (ou autoriser des sociétés de gestion collective à le faire en son nom) des licences de reproduction mécanique, obtenir des conditions optimales pour chaque œuvre ; contribuer à son expertise, avec le manager, à l’établissement des contrats de production de disques ou autres supports.

Assurer le respect de l’intégrité de l’œuvre de l’auteur au moment de l’enregistrement, en s’assurant notamment que l’œuvre ne soit pas dénaturée par un réalisateur ou un arrangeur.
– Travailler de concert avec les producteurs d’enregistrements sonores, d’œuvres audiovisuelles et multimédias pour décliner l’œuvre sur plusieurs supports.

– Dans le cas d’utilisation de l’œuvre dans le cadre d’une production audiovisuelle (film, émission de télévision, message publicitaire…), négocier les droits de synchronisation (ou autoriser des sociétés de gestion collective à le faire en son nom).

-Au moment de la commercialisation, collaborer activement avec les producteurs (promotion et marketing), pour promotionner la diffusion de l’œuvre.

– Rechercher activement de nouveaux débouchés et de nouvelles clientèles pour l’œuvre éditée sur un support quelconque.

– Éventuellement, propager une œuvre par la publication de musique sur partitions.

– Établir des relations avec des éditeurs étrangers, réaliser des voyages de prospection et développer une solide connaissance des cadres législatifs et des règles contractuelles qui régissent les principaux marchés d’exportation.
En collaboration avec le manager et le producteur, utiliser son expertise pour élaborer des stratégies de pénétration et promouvoir les œuvres sur les marchés étrangers, identifier les sous-éditeurs potentiels fiables dans chaque marché et négocier les contrats.

– Finalement, réclamer, vérifier et, parfois, contester les rapports de royautés, surveiller l’expiration des droits et leur renouvellement (sans oublier les droits compensatoires, les droits voisins, les droits sur la copie privée, sur la location…) et sans oublier non plus de dénoncer les pratiques illicites de piraterie, les plagiaires.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :